Dix choses que vous pourriez faire pour sortir de votre zone de confort 

Défi du jour 16: Ten risky things you could do this week to get out of your confort zone.
L’auteur de la consigne ne définit pas vraiment ce qu’elle entend par « risqué » cependant d’après l’exemple donné il s’agirait de poser des gestes inoffensifs mais qui sont susceptibles de nous mettre dans l’embarras ou d’attirer le regard, peut-être amusé, d’autrui. Par ailleurs, elle suggère de trouver 10 choses qu’on pourrait faire cette semaine. Mais ce pourrait tout aussi bien être ce mois, cette année ou quand vous serez prêt.

  1. Vous pourriez marcher pieds nus en ville, en bus ou en métro. Je l’ai déjà fait: mon pèlerinage pieds nus.
  2. Vous pourriez porter des chaussures dépareillées au travail. Je l’ai fait aussi: en août 2014. Ma boss avait trouvé ça original. Sandales Differentes
  3. Hommes: vous pourriez mettre des bagues à (quelques-unes de) vos orteils.
  4. Hommes: vous pourriez porter des mantyhoses. Mmm, ça je ne l’ai pas fait. Mais il parait que de plus en plus d’hommes en portent ou voudraient en porter. Mais n’osent pas. Disons-le: ils ont peur d’avoir l’air tapette. Mantyhose Voyez par vous-mêmes ici, les hommes n’ont pas l’air efféminés : http://mantyhose.net/why-on-earth-would-a-man-wear-pantyhose/. Bon passons à des défis autres que vestimentaires…
  5. Jouer de la guitare dans le métro. J’ai déjà su jouer Bourrée en mi mineur de J.S. Bach, à la guitare classique (faudrait juste que je la pratique à nouveau), je pourrais tenter ce défi.
  6. Prendre la parole à voix haute dans le bus ou le métro et annoncer quelque chose. Par exemple, faire la promotion du Cinéma du Parc et annoncer le film qu’on y présentera le soir même.
  7. Inviter un sans-abri à manger au restaurant du coin. Choisir celui que l’on croise souvent et à qui on dit bonjour de temps à autre (peu importe qu’on lui donne des sous ou pas).
  8. S’habiller en veston-cravate. Debout, tenir un chapeau d’une main et de l’autre un écriteau en carton sur lequel est écrit: je n’ai pas faim, je mange 3 repas par jour: je quémande pour acheter un repas à un sans-abri.
  9. S’habiller en clown. Aller dans un quartier résidentiel par une belle journée d’été alors que plein d’enfant jouent dehors, les faire rire et leur donner des bonbons. La police vous arrêtera c’est sûr et vous amènera au poste pour vous questionner. Citer ce blogue à titre d’explications.
  10. Méditer en public, assis par terre. Avec un petit écriteau: méditer avec moi pour propager la bienveillance. Ayez un exemplaire du livre Plaidoyer pour l’altruisme de Mathieu Ricard avec vous.
Advertisements

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s